• Philippe "Pippo" Jawor

Test : le livre photo SAAL DIGITAL



Voilà quelques temps que Saal Digital me faisait de l'œil sur les réseaux sociaux... il était temps de vérifier par moi-même la qualité de ses produits !

Lorsque l'on est photographe, il est rapidement aisé de se perdre dans la pléthore d'offres d'impression que l'on peut trouver sur Internet. L'entreprise allemande Saal Digital se veut l'un des plus grand fournisseurs de produits photo en Europe, et pratique à ce titre une stratégie de promotions importantes pour faire découvrir ses produits. Après avoir rempli un rapide questionnaire sur Facebook, l'entreprise m'a accordé un bon d'achat de 30 € à valoir sur un livre photo à couverture rigide. Première étape : télécharger le logiciel

Je dois avouer que lorsqu'il s'agit d'imprimer mes photos, je privilégie l'artisanat d'un labo lyonnais que je connais bien, avec lequel je n'ai jamais eu de mauvaises surprises, et qui me livre toujours en temps et en heure – même lors de relatives urgences !

Saal Digital passe par une interface logicielle : là où certains services d'impression permettent de gérer ses clichés directement en ligne, il vous faudra télécharger le logiciel de l'entreprise allemande, qui regroupe en son sein toutes les possibilités, du simple tirage aux "cadeaux photo" (mug, tapis de souris ou même gourde) en passant par des flyers ou des cartes de visite


Deuxième étape : mettre en page son livre photo

Une fois choisies les caractéristiques de son livre photo (couverture souple ou rigide, nombre de pages, sélection du papier), il est temps de mettre celui-ci en page ! Rassurez-vous, si vous désirez changer ces options en cours de route, c'est tout à fait possible.

Habitué du logiciel Adobe InDesign, j'avoue que j'aurais aimé faire ma mise en page pour ensuite envoyer mon PDF à Saal Digital, mais l'option n'est pas proposée. La prise en main de son logiciel peut être un peu fastidieuse au premier abord, mais il reste finalement assez intuitif, d'autant qu'il offre une multitude de templates et d'assistants pour celles et ceux qui ne veulent pas passer des heures à peaufiner chaque détail de leur livre.

Une fois cette – longue – étape achevée, il est possible de vérifier l'intégrité de son livre en PDF, puis on procède à la commande en quatre étapes : validation du panier, coordonnées, paiement et vérification. C'est DHL qui se chargera de la livraison (en standard ou en "express photobook", au choix), le paiement pouvant quant à lui être effectué par carte bleue ou par PayPal.


Verdict ?

La livraison, demandé "standard", n'aura mis que quelques jours à peine. Dans une enveloppe cartonnée soignée, le livre – dans son coffret cadeau, commandé en option – est parfaitement calé, entouré d'un léger film à bulles. Je me demande si la livraison "express photobook" voit le produit plus protégé, mais heureusement le mien est arrivé sans accroc.

Le coffret cadeau – à choisir blanc ou anthracite – n'est pas personnalisable. J'aurais aimé pouvoir y intégrer un visuel, même simple – mon logo, par exemple – par impression ou embossage. Celui-ci offre cependant un bel écrin pour le livre en lui-même, parfaitement calé dans une encoche prévue à cet effet dans une épaisse mousse, mais reste volumineux et n'attirera pas forcément l'œil dans une bibliothèque, notamment par ce manque de personnalisation.

Le livre, maintenant : j'ai opté pour une couverture très simple, essentiellement blanche, seulement ornée de mon logo. L'impression de celle-ci est de qualité, sans bavures, et la reliure semble de bonne facture. Mais ce qui m'intéressait surtout, c'était l'impression des photos en elles-mêmes. Pour ma part, voulant tester les limites des imprimantes allemandes, j'ai procédé à un petit panaché : de la photo de concerts, des portraits, de l'architecture, des paysages et même des photos de mariage, le tout en couleur et en noir et blanc, avec des clichés issus de différents boîtiers, sur des doubles pages pour les photos en paysage, et sur une seule page (de droite) celles en vertical, pour vérifier si les couleurs baveraient sur la page de gauche.

J'ai opté pour un papier naturel mat, qui promet une reproduction des couleurs optimales, sans reflet ni trace de doigts. Et je dois avouer que la promesse est tenue : les noirs sont profonds, les contrastes bien respectés, les couleurs fidèles à mon développement. Le papier est un véritable plus : il dégage une superbe impression de qualité, d'un grammage équilibré, et le reliage qui permet d'ouvrir le livre à plat quelque soit la page rende aux photos en paysage tout l'hommage qu'elles méritent.

Désormais, j'envisage de m'offrir un de ces livres une fois par an, pour garder un souvenir annuel "en dur" de mon travail, en plus des gigaoctets d'archives qui remplissent mes disques dur. C'est également un service auquel je pourrais très bien faire appel pour réaliser le livre-souvenir d'un mariage, ou de tout autre événement !

– BONUS –

Vous voulez vous aussi tester le livre photo de Saal Digital ?

Profitez d'une remise de 15 € valable jusqu'au 31 mars prochain sur tous les livres photo pour une commande de 24,95 € minimum en entrant le code suivant :

FB244SDK

Laissez-moi un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé !


#PhilippePippoJawor #Philippe #Jawor #packshot #publireportage #reportage #advertisement #ad #sponsorisé #sponsored #publicité #3D #shooting #Lyon #2018 #SaalDigital #livrephoto #souvenirs #mariage #portrait #concerts

© 2018 Philippe Jawor

SIRET : 813 023 140 00029